Boutique

JPS en bref !

La persévérance, c’est la faculté de poursuivre son objectif malgré les difficultés, de se montrer tenace et déterminé devant les obstacles. La persévérance scolaire pourrait se définir au sens strict comme la poursuite des études jusqu’à l’obtention d’un premier diplôme ou d’une qualification.

 

  Les JPS en bref

Le choix de tenir les Journées de la persévérance scolaire en février correspond à un moment névralgique dans l’année scolaire. Période de l’année où se termine la 2e étape et où s’amorcent les inscriptions au Cégep, la 3e semaine de février peut coïncider avec une baisse de motivation et de persévérance chez les jeunes. Les JPS sont alors un moment idéal pour les encourager, les féliciter pour leurs efforts et les saluer pour leur persévérance.

C’est en Montérégie, en février 2005, par le biais de l’instance régionale de concertation (IRC) en persévérance scolaire et en réussite éducative, Réussite Montérégie, qu’ont vu le jour, les premières Journées de la persévérance scolaire au Québec. Depuis, toutes les instances régionales de concertation (IRC) sur la persévérance scolaire et la réussite éducative du Québec ont rejoint le mouvement et les JPS sont devenus une campagne nationale visant à rappeler aux élus nationaux et municipaux, aux organismes, aux employeurs, aux parents et à l’ensemble des acteurs nationaux et régionaux de l’éducation, de la santé et de la petite enfance qu’ils sont tous indispensables et ont un rôle à jouer dans la persévérance scolaire des jeunes.

Objectifs de la campagne québécoise   

  1. Augmenter la compréhension du rôle et des responsabilités de tous dans la mise en place de conditions favorables à la persévérance scolaire.
  2. Augmenter la visibilité et le rayonnement des JPS en créant un mouvement autour de celles-ci.
  3. Permettre à tous les acteurs de la persévérance d’être en mesure de trouver un point d’arrimage dans la campagne pour y contribuer.

 

 Pourquoi valoriser la persévérance scolaire?

Au cœur même de la réussite scolaire, il y a la persévérance. Les jeunes doivent savoir que pour eux, il y a un avenir, il y a de l’espoir et que le moyen de trouver leur place passe par la persévérance scolaire, la diplomation ou la qualification. C’est pourquoi la persévérance scolaire demeure la voie privilégiée pour amener les jeunes à poursuivre leurs études et à réussir.

Pour soutenir cette persévérance, il faut que les études soient suffisamment valorisées auprès des jeunes pour que ces derniers soient motivés et s’y investissent; qu’ils se sentent capables de réussir un parcours adapté à leurs capacités et aspirations et que les exigences de leur vie d’élève s’harmonisent avec les autres dimensions de leur vie.

L’abandon des études est un phénomène complexe, car les déterminants sont nombreux et leur influence varie considérablement d’un individu à l’autre. Plusieurs modèles visant à présenter, à classer et à ordonner les différents déterminants de la persévérance scolaire ont été développés au cours des dernières années. Le choix des déterminants et la façon de les libeller varient également d’une source à l’autre.

Statistiques décrochage Laurentides

CARTES INTERACTIVES AVEC DONNÉES SUR LES JEUNES AU QUÉBEC

 

 QUI PEUT POSER DES GESTES ET QUE PEUT-ON FAIRE ?

Tout le monde peut à sa façon et selon ses ressources poser des gestes simples : les jeunes eux-mêmes, leurs parents et leur famille (frères, soeurs, grands-parents, etc.); le milieu scolaire (enseignants et professeurs, directions d’établissement, personnel professionnel et de soutien, etc); le milieu de la petite enfance ( éducateurs, directions de services de garde, personnel de soutien); les employeurs; le monde municipal; les décideurs locaux et régionaux; les associations et groupes sociaux, les organismes communautaires; les médias et les autres partenaires.C’est pourquoi, durant les JPS, nous célébrons les jeunes qui persévèrent, mais aussi les adultes qui les entourent, à l’intérieur, comme à l’extérieur des murs de l’école.  De la petite enfance à la diplomation, qu’il soit éducateur, parent, bénévole, entraîneur, brigadier, intervenant, voisin, moniteur, cuisinier, gardien, sauveteur, bibliothécaire ou élu, l’adulte a un impact sur le parcours de chaque jeune.

 Le ruban de la persévérance scolaire

Le ruban vert et blanc a été introduit en 2009, par l’IRC de Lanaudière (CREVALE). Il est l’expression d’une valeur, d’un engagement à l’égard de la persévérance scolaire. Le vert symbolise la jeunesse et l’espérance. Il représente les jeunes qui ont besoin de reconnaissance et de valorisation pour persévérer. Le blanc, synthèse de toutes les couleurs, est la métaphore de la communauté qui contribue au développement des jeunes. Les deux rubans, entrecroisés, illustrent le lien qui les unit. La boucle, ouverte vers l’infini, est la promesse d’un avenir meilleur.

Porter le ruban de la persévérance scolaire, c’est afficher son engagement à soutenir les jeunes dans leurs efforts et leur réussite scolaire. Le ruban est confectionné par SERLAN, une entreprise d’insertion située dans la région de Lanaudière, qui emploie majoritairement des personnes vivant avec des limitations fonctionnelles (physiques, intellectuelles ou psychologiques).