Anthony Desjardins, le superhéros de la CSPN

Les journées de la persévérance se tenaient du 13 au 17 février dernier. Au sein de la commission scolaire Pierre-Neveu (CSPN) il fallait trouver l’image même de la persévérance scolaire, trouver un héros, et c’est Anthony Desjardins de la Rouge qui est l’heureux élu.

Comme l’expliquait la directrice de la CSPN Claudine Millaire à L’Information du Nord, «les partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides (PREL) ont invité tous les établissements scolaires du primaire à proposer des candidatures d’élèves s’étant démarqués au niveau de la persévérance scolaire. Par la suite, l’équipe du PREL a procédé à un tirage afin d’identifier un superhéros pour chacune des commissions scolaires des Laurentides.»

Pendant la présentation, Mme Millaire a demandé aux amis de la classe 2e année d’Anthony d’expliquer ce que « persévérance » veut dire. La réponse est vite arrivée de la bouche d’une jeune fille: «C’est quand tu persévères dans tes travaux et si tu trouves ça difficile, tu continues pareil pour avoir de bonnes notes.» La directrice d’avouer qu’elle a raison.

Les objectifs de la campagne des Journées de la persévérance scolaire de cette année: augmenter la compréhension du rôle et des responsabilités de tous dans la mise en place de conditions favorables à la persévérance scolaire; engager tous les publics, mettant en valeur le rôle particulier de chacun d’entre eux et augmenter la visibilité et le rayonnement des JPS en créant un mouvement autour de celles-ci.

Une enseignante émue

Déjà timide, Anthony regardait le sol tout en tortillant ses doigts, mais avec un sourire généreux figé au visage, il a récolté les bons mots de son enseignante Kathleen Tremblay qui le serrait des yeux. C’est elle qui a soumis la candidature d’Anthony à qui elle enseigne depuis deux ans.

Cette pige-là, c’est le destin.Kathleen Tremblay, enseignante d’Anthony

«Malgré tes difficultés, tu as toujours été très travaillant, je leur ai dit que c’est le seul élève de la CSPN que je connais qui a de l’orthopédagogie le vendredi après-midi et qui choisis d’aller travailler avec Mme Béland au lieu du temps libre avec les autres.»

Et d’ajouter doucement: «Tu m’impressionnes, je suis fière et je suis émue.»

Anthony Desjardins, malgré ses difficultés d’apprentissage, se montre très résilient. «Malgré aussi que dans la cour d’école on n’entend pas tout ce qu’il dit, il est toujours positif et va chercher le meilleur de lui» de poursuivre Mme Tremblay.

«Ça lui va très bien d’être le super héros de notre commission scolaire» avoue Mme Millaire.

Pour l’enseignante, il n’y a pas de hasards dans la vie. «Je suis certaine que ce n’est pas le hasard, je crois que la vie te choisit, car tu as décidé de mordre dedans. Tu as décidé que ta vie serait belle.»

Et Anthony Desjardins est tout sourire. Comme ses parents aussi présents.

 

*Article par M. Ronald MC Gregor, TC média